27/09/2021
APZFD/DAMEN : Former les ingénieurs du futur chantier naval de Djibouti


Un peu moins d’une année après le lancement des travaux de construction du futur chantier naval de notre pays, préparer les cadres djiboutiens chargés de la gestion de cette infrastructure, s’avère nécessaire. C’est du moins le sens des assises studieuses qui ont débuté le dimanche 19 septembre dernier, dans la salle de conférence du DDIP (Djibouti Damerjog Industrial Park).

Organisé par l’Autorité des Ports et des Zones Franches de Djibouti (APZFD) en collaboration avec l’entreprise ‘‘Damen Shipyards’’ constructrice de ce chantier naval, l’évènement permettra à une dizaine de jeunes techniciens djiboutiens de bénéficier durant 5 mois des cours théoriques et pratiques de hauts niveaux dispensés par un expert issu de cette entreprise hollandaise.

Il s’agit ici pour l’APZFD et l’entreprise Damen, d’outiller convenablement les cadres du pays, afin qu’ils puissent prendre la relève, à l’issue de la période de 3 ans prévue dans le contrat, où le gouvernement djiboutien a confié à cette entreprise néerlandaise, la gestion de cette infrastructure.

Outre l’expert néerlandais, Quinten de Bruine dépêché sur les lieux par Damen Shipyards et les 10 cadres djiboutiens bénéficiaires de cette formation, le directeur général par intérim du DDIP, Ahmed Mohamed Elmi, le commandant des ports de Djibouti, Mohamed Moussa Abar et plusieurs autres hauts cadres de l’APZFD dont le responsable des ressources humaines, Wais Mohamed Wais, ont assisté à la cérémonie de lancement de cet atelier de formation qui permettrait aux jeunes ingénieurs du pays d’acquérir toutes les compétences nécessaires dans les domaines de gestion d’un chantier naval.

Dans une brève allocution prononcée à cette occasion, l’expert néerlandais chargé de diriger les travaux de cette formation, Quinten de Bruine, a indiqué que cette formation de 5 mois, est composée de cours théoriques et des modules pratiques.

S’adressant aux bénéficiaires de cette formation, Quinten de Bruine a dit: «Il y aura des aspects théoriques de 3 semaines et des aspects pratiques d’une durée de 4 mois, donc essayez d’acquérir le maximum de connaissances pour qu’à l’issue de cette formation vous soyez capable de prendre en mains la gestion de ce chantier naval de votre pays».

Le directeur général par intérim du DDIP, Ahmed Mohamed Elmi, le commandant des ports de Djibouti, Mohamed Moussa Abar et le responsable du département ressource humaine à l’APZFD, Wais Mohamed Wais, ont tour à tour souligné l’importance de cet atelier et ont exhorté les bénéficiaires à faire preuve de sérieux.

Installé devant la capitainerie de l’ancien port de Djibouti par l’entreprise néerlandaise, numéro un mondial dans la construction et réparation des navires, rappelons que ce chantier naval constitue le maillon manquant de la chaîne d’infrastructures portuaires mise en place par notre gouvernement.

RB

Source :La Nation