13/07/2021
"The Gravedigger’s Wife", un film du Somalien Khadar Ayderus Ahmed présenté au festival de Cannes


"The Gravedigger’s Wife" raconte la vie d’un fossoyeur et de sa femme refusant de baisser les bras face aux difficultés.

Cette histoire très originale, racontée par Khadar Ayderus Ahmed avec une sensibilité remarquable pour les personnages et les lieux, nous vient tout droit de la Somalie, pays de 15 millions d’habitants en Afrique de l’Est, rarement vu au cinéma.

"Je voulais vraiment faire ce film en Somalie, avec ma propre langue maternelle et avec un casting somalien. Nous avons décidé de tourner le film à Djibouti, pour de nombreuses raisons : les lieux de tournage, la sécurité... Je n'avais jamais travaillé en Afrique auparavant. C'était vraiment un défi pour moi de retourner chez moi, de travailler là-bas, de voir comment les choses fonctionnent et comment les gens m'accueillent", a déclaré Khadar Ayderus Ahmed.

"Je voulais simplement raconter une histoire somalienne à laquelle je pouvais m'identifier, à laquelle les membres de ma famille et mes amis pouvaient s'identifier. J’ai vu tant de films sur la Somalie réalisés par des cinéastes occidentaux, mais je ne pouvais pas vraiment m'identifier à ces films en tant que Somalien. La façon dont le peuple somalien était représenté était complètement différente. Je voulais simplement raconter ma propre version des Somaliens, avec humanité et dignité", a-t-il ajouté.

AGI

Source :ADI