19/01/2024
Sommet décisif de l’IGAD à Entebbe : L’organisation régionale et la communauté internationale affirme que « le territoire du Somaliland fait partie de la Somalie »


Hier, lors du 42ème sommet extraordinaire de l'IGAD présidé par Ismail Omar Guelleh, Président de la République de Djibouti, des déclarations sans équivoque ont été faites par les États-Unis et l'Union Européenne, soulignant l'importance du respect de la souveraineté, de l'unité et de l'intégrité territoriale de la Somalie.


L'ambassadeur Mike Hammer, envoyé spécial des États-Unis pour la Corne de l'Afrique, a déclaré catégoriquement : "Le territoire du Somaliland fait partie de la Somalie".


Il a exprimé des inquiétudes quant au récent mémorandum d'accord entre l'Éthiopie et le Somaliland, précisant que les États-Unis "affirment leur respect pour la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'indépendance politique de la Somalie, conformément à la Charte des Nations Unies et à l'action continue de l'Union africaine."


Dans un communiqué final publié à l’issue des travaux de ce sommet convoqué à la demande de la République fédérale de Somalie en réponse au mémorandum d'accord Éthiopie-Somaliland, il est souligné que :  « l’Igad réaffirme les principes cardinaux de respect de la souveraineté, de l'unité et de l'intégrité territoriale de la République fédérale de Somalie ».


Le communiqué précise également que tout accord ou engagement doit respecter ces principes et obtenir le consentement du gouvernement fédéral somalien.


Parmi les huit pays membres de l'IGAD, cinq chefs d'État ont été représentés, dont le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh, le président ougandais Yoweri Moseveni, le président kényan William Ruto, le président somalien Hassan Cheick Mahamoud et le président sud-soudanais Salva Kirs.


Alors que la région traverse des nombreux et divers défis, cet appel à la stabilité et au dialogue devrait jouer un rôle essentiel dans la promotion de la paix et de la coopération régionales.



 


AAD

Source :ADI