18/01/2024
Djibouti / Ethiopie : Importante réunion ministérielle conjointe


La 4e assemblée générale des actionnaires de la société éthio-djiboutiene Railway(EDR) a débuté ses travaux aujourd’hui à l'hôtel Kempenski.


Cette séance a réuni des représentants des gouvernements de Djibouti de l’Éthiopie.


Côté djiboutien, ont pris part à cette réunion conjointe le ministre des Infrastructures et de l’Equipement M. Hassan Houmed Ibrahim, le ministre de l’Economie et des Finances chargé de l’Industrie, M. Ilyas Moussa Dawaleh, du ministre du Budget, M. Isman Ibrahim Robleh, du ministre de l’Agriculture, de l’Eau et de l’Elevage, M. Mohamed Ahmed Awaleh, du président de l’Autorité des ports et des zones franches, M. Aboubakar Omar Hadi, du directeur général de la Société djiboutienne des Chemins de fer, M. Mohamoud Robleh Dabar, du directeur général adjoint d'Ethio-Djibouti Railway, M. Hassan Mohamed Kamil, et d’autres hauts cadres de l’administration centrale et des établissements publics.


La partie éthiopienne était représentée par le ministre des Transports et de la Logistique, M. Alemu Sime, le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ahmed Chide, le Ministre des Mines, M. Habtamu Tegegne, le ministre de l’Agriculture, Dr Girma Amente, la commissaire aux Investissements, Mme Lelise Neme, de la directrice générale de Ethiopian Railway Corporation, Mme Helina Belachew, du Directeur général d’Ethio-Djibouti Railway, Dr Abdi Zenebe, et d’autres cadres ethiopiens.


Depuis le 31 décembre dernier, lee contrat de management d’Ethio-Djibouti Railway avec le groupe chinois a pris fin et l’une des raisons de cette importante réunion d’aujourd’hui consiste à faire le bilan des six années passées et de discuter des perspectives de la gestion de cette ligne ferroviaire.


C’est ainsi que l’assemblée générale des actionnaires s’est penchée avec pragmatisme sur la gouvernance de la société EDR, sur les aspects institutionnels mais également sur sa performance économique et financière.


Rappelons que la nouvelle ligne de chemin de fer est née d’une vision commune des leaders politiques des deux pays pour doter la sous-région d'infrastructures modernes, aux normes internationales et à même de booster le développement économique et contribuer à l’intégration régionale.

HM

Source : ADI