01/12/2022
La Salam Bank poursuit son essor, entraînant sur son sillage le secteur bancaire djiboutien


La Salam Bank est-elle la vitrine d'un secteur bancaire djiboutien désormais florissant ? 


Son poids dans les échanges commerciaux, son dynamisme, son choix de s'imposer comme un véritable pôle d'investissements au service du développement et de l'intégration économique des pays de la région : tout porte à croire en effet que l'établissement bancaire dont l'implantation à Djibouti remonte à la fin des années 2000 est devenu un acteur incontournable et un interlocuteur privilégié au monde des affaires dans cette partie du continent africain.


Si la Salam Bank peut se targuer d'être la première banque islamique à avoir ouvert ses portes à Djibouti, sa présence dans les cinq régions du pays ne témoigne pas moins de sa vitalité.


L'activité de ses agences - l'établissement en possède dorénavant pas moins de 17 disséminées à travers le territoire national - traduit non seulement la volonté d'une proximité toujours plus grande avec les usagers, mais d'assumer pleinement le rôle de partenaire d'un développement inclusif et harmonieux.


A l'heure de faire le bilan d'une quinzaine d'années d'activités à Djibouti, la Salam Bank n'oublie pas que si elle est en capacité  de multipler les opportunités d'investissements, c'est parce qu'elle peut s'appuyer sur les marges de manœuvre que lui offre un environnement d'affaires plus que jamais sûr.

IOH

Source :ADI