01/12/2022
Le Président Guelleh décline les grandes lignes des nouvelles stratégies définies pour notre pays en vue d’une plus grande insertion des personnes vivant avec un handicap


Le Chef de l’Etat, M. Ismail Omar Guelleh, a présidé ce jeudi matin, au Palais du Peuple, la cérémonie de clôture de la Semaine Nationale du Handicap.


Rencontre essentiellement dédiée à la réalisation d’une mise point générale sur l’état d’avancement de notre pays en matière d’intégration des personnes vivant avec un handicap, l’évènement a associé d’autres étapes importantes dont, des gros plans sur les réflexes comportementaux et les clichés à proscrire en vue d’une plus grande conformité de notre société aux objectifs d’une communauté inclusive.


L’allocution faite par le Président Ismail Omar Guelleh à la tribune de cet évènement a toutefois constitué le moment fort de cette cérémonie.


Dans cette intervention, le Chef de l’Etat a tout d’abord exhorté notre société à ne plus voir la notion de handicap « comme une simple politique publique et une cause qu’on défend parce qu’il est décent de le faire. Mais plutôt comme un désir républicain de volonté commune, d’inclusion et de vivre ensemble ».


« Je veux que la semaine nationale du handicap soit vue comme un rappel constant du chemin qui nous reste à faire, dans notre capacité à innover, à s’adapter et à progresser » a, cet effet, déclaré en substance le Président de la République.


Le Chef de l’Etat mit ensuite à profit cette allocution pour procéder à l’inventaire global de stratégies nouvelles définies pour nos institutions publiques en vue d’une progression encore plus éclatante de notre pays en matière d’insertion, d’intégration et d’inclusion de personnes vivant avec un handicap.


Et cité à ce propos la représentation désormais systématique de l’Agence Nationale des Personnes Handicapés (ANPH) au sein des instances publiques en charge du développement national.


« Le handicap ayant une dimension transversale, l’intégration de l’Agence Nationale des Personnes Handicapés (ANPH) dans les comités de pilotage des projets et des programmes de développement est un impératif », a -t-il indiqué en ce sens.


Et révélé dans la foulée que l’objectif de plus grande inclusion des personnes vivant avec un handicap à Djibouti sera également mené à travers la mission affectée à un Organe nouveau, « le Comité National Technique, chargé de la conception, l’exécution, le suivi et l’évaluation de la stratégie. »


« C’est que nous voulons aujourd’hui c’est une société qui s’adapte au handicap et non l’inverse », a-t-il souligné, donnant ainsi la pleine mesure de sa volonté à concéder un rang prioritaire de sa politique à l’insertion et à l’inclusion des personnes vivant avec un handicap.


Le Président Guelleh mit par ailleurs en lumière combien notre société a vocation à prévenir en amont certains handicaps, notamment par une prise en charge médicale efficiente entérinée « dès la grossesse, par l’amélioration de la qualité et de la quantité d’examens prénataux destinées à détecter des grossesses à risque »


Et « lors de l’accouchement où, l’accent doit être mis sur la formation de médecins spécialistes, l’équipement des maternités, l’organisation des services d’urgence et de réanimation… »


Le Chef de l’Etat décrit aussi la sensibilisation au titre d’autre canevas propice à la prévention des handicaps, notamment ceux contractés au prolongement « d’accidents vasculaires…, le port de casque pour les motocyclistes ».


Outre le discours du Président de la République, la cérémonie de clôture de la semaine nationale du handicap a, comme à l’accoutumée, comporté la traditionnelle séance de remise des prix du Chef de l’Etat pour des personnes morales ou physiques s’étant distingué par un précieux concours au profit des personnes vivant avec un handicap.


Le 1er prix de cette édition a été remis à un groupe de jeunes universitaires ayant innové une canne intelligente, au profit de personnes vivant avec un handicap.


Au nombre de trois, ce groupe de jeunes universitaires a reçu une récompense financière de 3 millions FD.


Le deuxième prix de cette édition est allé au dénommé Abdillahi Daher Egueh, à l’origine du projet de création de borne de recharge électrique dans les stations de service, au profit de personnes ayant un handicap, circulant à bord de fauteuils électriques. Celui-ci a perçu un chèque de 2 millions FD.


Placée dans le faste et la grandeur, la cérémonie de clôture de la 4ème édition de la semaine nationale du handicap a réuni un nombre important d’officiels dont les membres du Gouvernement parmi lesquels, le Premier Ministre Abdoulkader Kamil Mohamed, ainsi que de nombreux hauts dignitaires civils et militaires.


A noter également la présence à cet évènement du Directeur général de l’Agence Nationale des Personnes Handicapés (ANHP), M. Doualeh Said Mahamoud, entouré de ses principaux collaborateurs.

OOM

Source :ADI