14/11/2022
Le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications reçoit une délégation d’experts de la Banque postale de France


Le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications M.Radwan Abdillahi Bahdon, a reçu aujourd'hui dans son cabinet deux experts de la Banque postale de France qui séjournent à Djibouti dans le cadre du projet FEXTE.


L'objectif de ce projet initié par le ministère de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications est, rappelons-le, de mener à bien l’évaluation exhaustive des besoins de la Poste de Djibouti pour la création d’une banque postale digitale et la définition des axes d’appui nécessaires à sa mise en œuvre effective.


La délégation de la Banque postale de France était composée de M. Dominique Dran,, spécialiste des services financiers numériques et de l’inclusion financière, et de Mme Mélanie Planchand, experte du Groupe La Poste France et chargée des relations bilatérales avec les pays d’Amérique, d’Afrique et du Moyen-Orient.


Les experts français ont été introduits par le Directeur Général de la Poste de Djibouti, M.Bahnan Ali Meidal qui, de son côté, était accompagné de M.Kahin Abdi Farah, responsable de ce projet au sein de la Poste de Djibouti.


Il a été présenté à cette occasion au ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications l’état d’avancement de ce projet FEXTE.


M. Radwan Abdillahi Bahdon a fait savoir à la délégation d’experts que son département accorde une importance capitale à l’aboutissement de ce projet.


Il a tenu à les encourager à aller de l’avant pour que cette initiative puisse se concrétiser.


Ce projet de création d'une banque postale à Djibouti devrait permettre d'accélérer l'inclusion financière des populations et des entreprises actuellement non bancarisées en s’appuyant sur les opportunités offertes par le numérique et en proposant des mesures de mitigation des risques associés aux nouvelles technologies.


L’étude menée dans la perspective de la mise en oeuvre de ce projet a mis en évidence sa cohérence du projet avec la stratégie de La Poste de Djibouti et les priorités du gouvernement.


C’est pourquoi elle inclut également la revue des services à caractère administratif qui pourraient venir enrichir la plate-forme numérique hébergeant les services financiers proposés par la future banque postale. » .


Notons au passage que le projet FEXTE est financé par l’Agence française de développement.


Dans le cadre de sa mission de travail à Djibouti, la délégation française devrait rencontrer les principales parties prenantes de ce projet visant à la création d’une banque postale dans notre pays.

AGI

Source :ADI