08/07/2020
Le président de la République prend part à un sommet mondial de l’OIT


Le président de la République, M. Ismaïl Omar Guelleh, a pris part aujourd’hui, mercredi, aux travaux d’un sommet mondial de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Placé sous l’égide du directeur général de l’OIT, M. Guy Ryder, ce sommet, qui s’est déroulé par visioconférence, a réuni une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement, des responsables du système des Nations Unies dont le secrétaire général, M. Antonio Guterres, ainsi que de nombreux dirigeants du monde syndical.

Au centre des travaux de ce sommet, l’élaboration d’un plan inclusif d’action sur les effets de la pandémie du nouveau coronavirus sur le monde du travail.

L’identification d’évenements et facteurs susceptibles, à l’instar de la crise du Covid-19, d’affecter les équilibres sur lesquels repose le monde du travail a été notamment abordée par les participants à ce sommet de l’OIT.

Les échanges ont porté également sur la définition de nouvelles stratégies permettant à la communauté internationale de relever de façon plus collégiale et plus solidaire les défis auxquels fait face le monde du travail.

Le président Ismaïl Omar Guelleh, qui a fait une intervention très remarquée à cette occasion, a énuméré d’emblée les différentes dispositions prises par le gouvernement djiboutien dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

"Dans le contexte de la relance de l’économie post-Covid-19, nous estimons que l’urgence est plus que jamais placée dans l’extension de la couverture sociale universelle qui doit protéger le revenu de chaque travailleur", a- déclaré en substance.

Pour le chef de l’Etat, si "la mise en place d’une assurance-chômage nécessite certes des moyens dont les pays les moins avancés ne peuvent se targuer, elle demeure toutefois souhaitable parce que fondée sur un besoin de protection d'une frange tout aussi importante de la population active."

"Une assurance-chômage adaptée à nos contextes économiques, universelle et équitable ne doit plus être une utopie mais un objectif atteignable que nous nous fixons dans les prochaines années", a-t-il ajouté.

IOH

Source :ADI