18/05/2020
Covid-19 : Le Premier ministre annonce le lancement d’une campagne de dépistage de masse dans la capitale


Le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a présidé aujourd’hui, lundi, une réunion restreinte du comité de pilotage de la lutte contre le Covid-19.

Cette rencontre a été consacrée à la mise en place d’une campagne de dépistage de masse ayant pour objectif la réalisation de 5 000 tests par jour. Des tests qui auront lieu dans les centres de santé, les hôpitaux et les centres de développement communautaire (CDC) de la ville de Djibouti.

Cette réunion a vu la participation du ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications, M. Radwan Abdillahi Bahdon, du ministre des Affaires musulmanes, de la Culture et des Biens Wakfs, M. Moumin Hassan Barreh, du ministre du Travail chargé de la Réforme de l’administration, M. Isman Ibrahim Robleh, et de la ministre des Affaires Sociales et des Solidarités, Mme Mouna Osman Aden.

Dans une déclaration faite à l’issue de cette rencontre, le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a évoqué les tenants et les aboutissants de la campagne de dépistage de masse qui aura lieu dans la capitale.

A cet effet, il a indiqué qu’un dépistage massif aura lieu dans la ville de Djibouti, notamment dans les centres santé. « Là où il n’existe pas de centres de santé, les prélèvements auront lieu dans les CDC », a-t-il dit.

« Le Covid-19 est une maladie grave ! J’exhorte toutes les Djiboutiennes et tous les Djiboutiens à s’y rendre pour se faire dépister, notamment les personnes âgées », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a également souligné son inquiétude face à l’augmentation, jour après jour, du nombre de décès. « Aujourd’hui, nous sommes à 7 décès et on dirait que le nombre augmente de jour en jour », a-t-il précisé.

M. Abdoulkader Kamil Mohamed a par ailleurs pointé du doigt le comportement irresponsable de certaines personnes testées positives qui, selon lui, n’ont pas voulu être traitées par le personnel soignant. « Cela est encore plus grave ! », a-t-il dit.

« Les personnes testées positives doivent se rendre très rapidement dans les centres de prise en charge où elles seront traitées à temps. Dans le cas contraire, elles seront poursuivies pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui », a-t-il martelé.

AGI

Source :ADI