10/02/2020
Le FADES va financer la construction d’une nouvelle centrale électrique à Damerjog


Le ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles, M. Yonis Ali Guedi, a reçu ce matin une délégation du Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES) composée de Dr. Samir Al-Kotob et Dr. Khaled Rajeh Sheikh.

Introduite par le conseiller spécial du président de la République chargé des Investissements, M. Fahmi Ahmed Al-Haj, et le directeur général de l’EDD, M. Djama Ali Guelleh, la visite de la délégation du FADES s’inscrit dans le cadre du projet de développement du réseau électrique de la République de Djibouti.

Le FADES a en effet approuvé récemment le financement d’une centrale électrique de 100 MW. Fonctionnant en fuel et en gaz, cette dernière qui sera réalisée en deux phases de 50MW sera construite dans la localité de Damerjog.

Toujours dans le cadre de ce projet, il est prévu également la réalisation d’une série d’infrastructures annexes autour de cette centrale. Il s’agit notamment de la construction de deux postes de transformation, une à Damerjog et l’autre à Nagad, la réalisation d'une ligne de transmission aérien de 230KV d’une longueur de 12km entre le poste de Nagad et celui de Damerjog ainsi que la mise en place d'un câble souterrain de 63KV sur une distance de 9,5km entre le poste de Nagad et celui du Palmeraie.

Enfin, le projet prévoit aussi la réalisation d'un autre câble souterrain de 63KV, mais de 11 km, entre le poste de Nagad et celui du Boulaos.

Selon le ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles, M. Yonis Ali Guedi, la construction de cette future centrale électrique vise à répondre à la nouvelle dynamique de notre économie marquée par la réalisation de grands projets d’infrastructures, notamment portuaires.

"C’est également un pas important et décisif pour le projet de construction du terminal d’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) dans cette même localité de Damerjog", a-t-il indiqué.

Pour rappel, un accord a été conclu le 17 février 2019, dans le domaine de l’énergie entre l’Éthiopie et Djibouti. Celui-ci prévoit la mise en service d’un gazoduc entre les gisements de gaz naturel du bassin d’Ogaden en Éthiopie et la côte djiboutienne. Puis, dans une deuxième phase, la construction et l’exploitation d’une usine de liquéfaction de gaz naturel et d’un terminal gazier dans la zone de Damerjog, le tout avec un financement privé global de l’ordre de 4 milliards de dollars américains du géant chinois "POLY-GCL Petroleum Group Holdings Limited", le promoteur de ce méga projet.

De son côté, le directeur général de l’EDD, M. Djama Ali Guelleh, a rappelé que l’évolution économique conséquente de Djibouti va se traduire pour l’EDD par une croissance annuelle de plus de 10 % de ses capacités. "Cette demande, l’EDD ne saura la satisfaire sans une augmentation de ses capacités de productions électriques et de son réseau de transport", a-t-il précisé.

Basé au Koweït, le FADES est une institution financière régionale arabe axée sur le financement du développement économique et social en finançant des projets d'investissement publics et privés et en fournissant des subventions et de l'expertise. Ses activités sont caractérisées par un certain nombre d'aspects importants qui en font un modèle de coopération et de l'intégration économique arabe, et une réflexion sur l'action arabe commune en circulation.

NMS

Source :ADI