09/02/2020
Le Président Guelleh prend part au 33ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA


Le Président de la République, M. Ismail Omar Guelleh, a pris part aujourd’hui, dimanche, à Addis-Abeba (Ethiopie) à l’ouverture des travaux du 33ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA).

Outre le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le secrétaire général des Nations Unies Antonio Gueteress, plus d’une quarantaine de dirigeants africains ont pris part à la cérémonie d’ouverture de ce 33e sommet placé sous le thème : « faire taire les armes ».

Ce sommet, essentiellement consacré à des questions de sécurité, aura également été l’occasion pour les dirigeants africains d’examiner des nouvelles stratégies en vue de faire baisser le regain de violence dans certains pays et régions du continent.

Lors de cette première journée, les dirigeants africains ont par ailleurs salué l’amélioration de la situation sécuritaire et la fin des guerres civiles dans certains pays d’Afrique, notamment en Somalie, au Soudan du Sud, au Centrafrique etc…

Toutefois, les discussions ont mis en exergue les difficultés rencontrées par l ’Union africaine dans les processus visant à influer sur les nouvelles formes de violences telles que le terrorisme.

Dans une remarquable allocution qu’il a prononcée à l’ouverture de ce 33e sommet ordinaire, le chef de l’Etat a défini le terrorisme et l’extrémisme violent comme « une plaie » dans notre continent. "Une plaie qui, a-t-il dit, laisse dans son sillage dévastation, désespoir et tragédie.

Le président Ismail Omar Guelleh a en outre présenté la stratégie adoptée par notre pays pour se prémunir contre ce danger.

« Djibouti abrite le centre régional sur l’extrémisme Violent (CVE) qui est un centre d’excellence dédié à la formation, au dialogue et à la recherche », a-t-il indiqué, soulignant l’efficacité de cette initiative, notamment sa vocation à prévenir « la manipulation des consciences, surtout auprès des jeunes ».

Dans son exposé sur les projets et initiatives de Djibouti en matière de prévention des violences et conflits, le Président Guelleh a également cité le programme « CEWARN ».

Il s’agit d’infrastructures de paix et d’autres mécanismes, tels que les centres nationaux de coordination qui, a-t-il dit, servent de remparts aux risques de conflits entre communautés en proie à « l’insécurité alimentaire,», conséquence des « changements climatiques ».
En marge des travaux de ce 33ème sommet ordinaire de l’Union africaine, le Président de la République, M. Ismail Omar Guelleh, s’est entretenu avec le président somalien, M. Mohamed Abdillahi Formajo.

Les deux chefs d’Etat ont discuté de plusieurs sujets d’intérêt commun. Ils ont évoqués les liens de coopération entre les deux pays et les voies et moyens de les consolider davantage.

Rappelons enfin que, dans le cadre de son déplacement à Addis-Abeba, le Président de la République, M. Ismail Omar Guelleh, est accompagné d’une importante délégation comprenant notamment le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Mahmoud Ali Youssouf, le secrétaire d’Etat chargé de la Décentralisation, M. Hamadou Mohamed Aramis, l’ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la République Démocratique et Fédérale d’Ethiopie et Représentant permanent de notre pays auprès de l’Union africaine, M. Mohamed Idriss Farah et l’ambassadeur de la République de Djibouti auprès des Etats-Unis d’Amérique et représentant permanent de notre pays auprès des Nations Unies, M. Mohamed Siad Doualeh.

AAD

Source :ADI