06/02/2020
Le ministre de la Santé préside une importante réunion de concertation sur le coronavirus


Le ministre de la Santé, M. Mohamed Warsama Dirieh, entouré de ses principaux collaborateurs, vient de présider une importante réunion de concertation et de coordination autour de l’épidémie du nouveau coronavirus qui est apparu à Wuhan en Chine.

Cette rencontre a vu la participation du conseiller technique du président de la république en matière de santé, Dr Abdoulilah Abdi Ahmed, des représentants des agences du système des Nations Unies à Djibouti et des principaux responsables médicaux des structures parapubliques dont ceux des corps constitués.

Bien que l’OMS ait décidé recemment de déclarer d’urgence sanitaire de portée internationale, cette rencontre aura permis de jeter le soubassement d'un plan de rispote multisectoriel pour éviter l'introduction du nouveau virus sur notre sol.

Une nouvelle stratégie inclusive qui a pour objectif de prévenir toute propagation du coronavirus à été mise en place par le département de la Santé.

Les discussions ont essentiellement porté sur le renforcement graduel du dispositif de prévention ainsi que sur les modalités de prise en charge d’éventuel cas de coronavirus sur le territoire djiboutien.

Au cours de cette réunion, les équipes de l'OMS ont fait une présentation sur l'évolution de la situation de l'épidémie dans le monde et ont annoncé que leur institution est prête à accompagner le département de la Santé, notamment pour le diagnostic et les confirmations des cas suspects du coronavirus.

Le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a insisté sur la nécessité d’une préparation coordonnée, multisectorielle et multidisciplinaire impliquant tous les intervenants du secteur de la Santé à Djibouti pour en assurer l’appropriation et le succès.

Pour l'heure, les dispositifs de contrôle aux points d'entrée tels que dans les aéroports, les ports, les aerogares et les postes de frontiere ont été d’ores et déjà renforcés. De même, les protocoles de prise en charge et de gestion de cas ont également fait l'objet d'une réévaluation notamment au niveau du cricuit de mise en quarantaine et du centre d’isolément, et ce au regard des nouvelles exigences spécifiques au mode de transmission du 2019-nCov.

RII

Source :ADI