06/12/2016
Le Ministère de la santé procède au lancement de la semaine nationale de lutte contre le VIH/ SIDA


Le Ministère de la Santé a organisé dimanche dernier dans la région d'Arta la cérémonie de lancement de la semaine nationale de la lutte contre le VIH/SIDA. Le thème retenu cette année est : "mobilisons-nous pour l'avènement d'une génération sans SIDA."

Cet événement a vu la participation , du secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr Ahmed Robleh , du préfet de la région d'Arta, M. Abdillahi Darar Okieh, du président du conseil régional, M. Omar Djama Odowa , des parlementaires issus de cette région , des hauts cadres du ministère de la santé de plusieurs autres officiels, des dizaines de jeunes et moins jeunes.

Le but de cet événement était de souligner en rimes la gravité de la pandémie du Sida. Les nombreux intervenants qui se sont succédés au micro ont appelé les jeunes à adopter des comportements responsables. Ils n’ont pas manqué de mettre en lumière les dangers liés à la pandémie surtout pour les jeunes.

Le secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr. Ahmed Robleh, a donné à cette occasion le coup d'envoi de la semaine nationale de lutte contre le VIH/SIDA. Dans un discours qu’il a prononcé lors de la cérémonie devant l'esplanade de l'hôtellerie d’Arta, il a indiqué que le Ministère de la Santé lance cette semaine qui est dédié à la lutte contre le VIH/ SIDA.

Il a affirmé que la prévalence nationale est évaluée à 1,6 %. "La tranche d’âge qui est la plus touchée est comprise entre 15 et 24 ans", a-t-il ajouté. Selon les dernières estimations, le nombre de personnes atteintes du sida s’élève à 9900 dont 1945 sont sous traitement antirétroviraux et sont traités quotidiennement dans nos structures sanitaires dans notre pays.

Rappelons que la Journée mondiale du sida est née en 1988 dans la foulée d’un sommet mondial des ministres de la Santé à Londres, en Angleterre. Ces derniers ont convenu qu’une telle journée soulignerait l’importance et la gravité de la pandémie du sida et que chaque pays doit être responsable pour assurer un accès universel aux traitements, aux soins et au soutien pour toutes les personnes vivant avec le VIH ou le sida.

HM

Source :ADI