03/11/2016
Le Premier ministre inaugure une nouvelle unité médicale dédiée aux soins d’urgence à l’hôpital de Balbala


Le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a inauguré ce jeudi une nouvelle unité médicale dédiée aux soins d’urgence à l’hôpital de Balbala.

Outre le ministre de la Santé, Dr Djama Elmi Okieh, la cérémonie d’inauguration de cette nouvelle structure médicale a vu la participation de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, et son collègue du Travail et de la Réforme de l’Administration, M. Hassan Idriss Samrieh, ainsi que de nombreuses autres personnalités civiles et militaires.

La mise en place à l’hôpital de Balbala de cette nouvelle unité dédiée aux soins d’urgence s’inscrit dans le cadre de la création du projet de création du Service médical d’urgence (SMUR) auquel elle emprunte d’ailleurs son nom et dont elle porte les ambitions : celle de garantir une prise en charge rapide et efficace aux patients en situation d’urgence.

Le SMUR de l’hôpital de Balbala est doté désormais d’équipements plus performants dont des ambulances destinées à secourir les personnes accidentées ou à assurer le transfert au service d’urgence des malades en incapacité de s’y présenter eux-mêmes.

L’acquisition de ces nouveaux équipements a été rendue possible grâce au concours financier de nombreux partenaires parmi lesquels l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti, l’Agence djiboutienne des routes, le Fonds de l’Habitat et l’Aéroport international de Djibouti.

La mise en service du SMUR de l’hôpital de Balbala s’accompagne de la création d’un numéro de téléphone (le 19) exclusivement dédié au secours des personnes en situation d’urgence. L’appel à ce numéro est gratuit.

Dans une intervention faite à cette occasion, le Premier ministre a exhorté usagers et responsables du SMUR de l’hôpital de Balbala à faire du meilleur usage les matériels disponibles.

Le ministre de la Santé a, de son côté, mis en garde contre les abus éventuels dans les appels au 19 qui, a-t-il dit, doit être utilisé uniquement en cas d’urgence afin d’alerter les équipes de secouristes mobilisées en permanence.

"Toute personne qui émettrait une fausse alerte s’expose à de poursuites", a martelé enfin le ministre de la Santé, Dr Djama Elmi Okieh.

IOH

Source :ADI