11/10/2021
MENFOP/AFD/UNICEF : Une réunion tripartite pour promouvoir la scolarisation des jeunes filles et la formation en transport logistique


Le ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud a accueilli dans la matinée du jeudi 7 octobre passé dans son cabinet, le responsable adjoint de la division Education, formation professionnelle et emploi, de la maison mère de l’AFD, Laurent Cortese.

En présence de la directrice du bureau local de l’AFD, Hélène Vidon et des cadres de l’UNICEF, les deux personnalités ont abordé des sujets concernant les nouveaux projets de partenariats entre l’AFD, le MENFOP et l’UNICEF dont notamment ceux axés à la promotion de la solarisation des jeunes filles et la formation en Transport logistique.

Permettre à tous les enfants de Djibouti, de bénéficier d’une scolarité de qualité et mettre en place également une formation professionnelle de haut niveau en rapport avec l’environnement socio-économique du pays, figurent parmi les priorités du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFOP).

Pour y parvenir, le ministre Moustapha Mohamed Mahamoud, fin connaisseur du système éducatif djiboutien, et ses cadres ont mis en place des projets et des programmes permettant non seulement de promouvoir la scolarisation des filles du milieu rural mais d’apporter également l’assistance technique nécessaire aux nouveaux centres d’enseignement dédiés à la formation professionnelle.

La réalisation de ces projets d’envergures a fait l’objet des discussions de la réunion tripartite qui a eu lieu le jeudi 7 octobre dernier dans le cabinet du MENFOP. Laquelle a réuni autour d’une table d’un côté le ministre Moustapha Mohamed Mahamoud entouré de ses proches collaborateurs dont le secrétaire général de son département, Mohamed Abdallah Mahyoub et de l’autre le responsable adjoint de la division Education, formation professionnelle et emploi de la maison mère de l’AFD, Laurent Cortese, spécialement venu à Djibouti pour cette cause, la directrice de la représentation de l’AFD sous nos cieux, Hélène Vidon et des cadres du bureau local de l’UNICEF.

Après un message de bienvenue et de remerciement de part et d’autre, le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud a mis l’accent sur les problématiques liées à la scolarisation des jeunes filles surtout celles du milieu rural.

Il a également fait part à ses partenaires français et onusiens l’importance pour son département à accompagner les jeunes filles de ce secteur, en vue de leur permettre de bénéficier d’une éducation de qualité et inclusive à l’instar de leurs congénères du milieu urbain. «Notre objectif est de ne laisser aucun enfant du pays de côté» a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la formation professionnelle, il s’agit pour le ministre Moustapha Mohamed d’apporter une assistance technique aux nouveaux centres mis en place par son département afin qu’ils puissent répondre aux besoins du marché du travail du pays. Il a par ailleurs souligné l’importance de ce projet pour le gouvernement djiboutien dans son programme de lutte contre le chômage et la vulnérabilité des jeunes.

Compte tenu des nombreuses infrastructures portuaires de Djibouti, le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, n’a pas caché son souhait de voir l’émergence des jeunes djiboutiens formés dans le domaine du transport logistique.

Pour conclure son intervention, le ministre Moustapha Mohamed Mahamoud a remercié le gouvernement français, l’AFD et l’UNICEF pour leurs appuis constants et leurs soutiens au processus de renforcement du système éducatif djiboutien.

KM

Source :La Nation